Menu

Hair types

Pour véritablement déterminer son type de cheveux, il ne suffit pas de s’intéresser simplement à la classification d’André Walker (type 1, 2, 3 ou 4). L’identification de sa nature de cheveux passe par plusieurs étapes qui permettent de déterminer également la porosité ou encore la densité afin de choisir les produits les mieux adapter aux besoins de vos cheveux. « On peut avoir plusieurs porosités, densités, épaisseurs de cheveux et formes de boucles sur la tête ! Mais il y a toujours un type de cheveux qui prédomine », précise Catherine Douglas.

Déterminer sa porosité capillaire

« La porosité désigne la façon dont vos cheveux retiennent l’humidité et donc l’hydratation que vous leur apportez. Au salon par exemple, une fois les cheveux séchés à la serviette après le shampoing, on l’observe, on le touche et on peut déterminer si le cheveu a retenu de l’eau ou non », détaille la spécialiste.

On distingue trois niveaux de porosité : faible, moyenne et élevée.

Lorsque la porosité est faible cela signifie que les cheveux absorbent mal l’hydratation. Les cuticules – sorte d’écailles situées sur la couche supérieure du cheveu qui protègent la fibre capillaire – sont très fermées. L’eau et les agents hydratants ne peuvent atteindre correctement la fibre capillaire. Les cheveux sont alors très secs. Pour remédier à ce problème, il faut ouvrir les cuticules et pour cela faire appel à la chaleur. Lors de l’application des soins, il est recommandé d’utiliser un bol d’eau chaude, une serviette chaude (pas bouillante !) enroulée autour de la tête ou un bonnet chauffant afin de détendre les cuticules et de les ouvrir.

Si la porosité est moyenne, c’est idéal. Les cuticules ne font pas barrière et il n’est pas utile d’avoir recours à des techniques diverses et variées pour permettre aux cheveux d’absorber l’hydratation.

Enfin, si la porosité est élevée, cela signifie que les cuticules ne font pas efficacement leur travail et sont abîmées. Les cheveux ont alors beaucoup de difficulté à retenir l’hydratation. De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de ce phénomène comme l’abus d’outils chauffants (sèche-cheveux, fers…) ou encore les défrisages et colorations à répétition et les transitions capillaires. Il convient alors de diminuer voire de cesser toute activité néfaste pour les cheveux. Cependant, la porosité élevée peut également être héréditaire donc naturelle.


La technique du verre d’eau

Pour déterminer votre porosité, il existe une méthode simple et à la portée de tous : la méthode du verre d’eau. Remplissez un verre d’eau tiède et placez délicatement quelques mèches de vos cheveux propres et sans produits – pris sur votre tête ou sur votre brosse – à la surface de l’eau. Attendez quelques minutes et observez le résultat. Si vos cheveux restent à la surface, votre porosité est faible. Si ils se retrouvent au milieu du verre, c’est qu’elle est moyenne. Enfin, s’ils sont au fond, votre porosité est élevée.


Ethnoshop
X