Menu

Secret peau noire

Une hygiène irréprochable

Le rituel beauté le plus important que toute femme noire effectue quotidiennement est de prendre une douche vivifiante en se frottant le visage et le corps avec une éponge africaine, connue sous le nom de « filet », et un savon aux huiles végétales naturelles. Ce geste permet de gommer les peaux mortes et les traces de pollution naturellement tout en ralentissant la pousse des poils. C’est ainsi que les femmes noires ont peu de poils aux gambettes et n’intoxiquent pas leur peau et leur organisme avec des crèmes dépilatoires. Point de gel douche, de shampoing ou de gant. La peau doit être parfaitement propre et nette, étape essentielle pour le geste suivant.


Une nutrition quotidienne de la peau

Le corps est une zone souvent délaissée par les femmes dans les sociétés occidentales. Or la peau, mélange d’huile et d’eau, est un seul et même organe. Les rides du corps ne se dévoilent que très tardivement et sont facilement dissimulables sous des vêtements. Mais si 90% de la surface de votre peau s’affaisse par manque de nutrition et d’hydratation, toutes les crèmes antirides du visage ne suffiront pas à maintenir ferme les 10% restants qui suivront naturellement la loi de la gravité en s’affaissant à leur tour ! La femme à la peau noire suit donc cette règle simple pour maintenir une peau du visage et du corps ferme le plus longtemps possible : nourrir toute sa peau aux beurre de karité brut et huiles végétales de la tête aux pieds, et ce dès le plus jeune âge. En complément, les africaines se sont habituées à boire de l’eau et des décoctions de plantes drainantes et détoxifiantes (hibiscus, kinkeliba, moringa, citronnelle…) régulièrement pour une auto-hydratation naturelle de la peau.


La confiance en soi

La beauté des femmes africaines est particulière. Elle ne repose pas uniquement sur la fermeté de leur peau noire. Une forme de confiance en soi irrésistible irradie ceux et celles qui posent leur regard sur une authentique femme noire. Ce, quelle que soit sa forme physique, mince ou très enveloppée. D’où vient cette confiance ? Nous avançons l’hypothèse qu’elle provient de nombreux vecteurs de bien-être invisibles, maîtrisés par les femmes africaines et tenus secrets jusque-là.

Voici deux secrets que nous vous dévoilons au risque de recevoir les foudres de toutes les femmes noires :

• Eviter les tiraillements désagréables en veillant à avoir une peau du corps irrésistiblement douce chaque jour, ce qui apportera un bien-être durable diffusé tout au long de la journée.

• Porter le bijou capteur et diffuseur d’énergie vitale, discrètement à la taille dès l’enfance. Tombé en désuétude ou utilisé à mauvais escient par les jeunes générations, il continue à orner le corps des femmes de plus de 40 ans.